En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Bienvenue sur Collège Saint Joseph, Pipriac

voeux002.jpg


L'ACTUALITÉ DU COLLÈGE

Noël au collège

 Les élèves du dispositif ULIS accompagnés de M. Chatel ont créé une crèche animée et décoré le sapin à l’entrée du collège. Merci et bravo pour ce beau projet.

creche.jpg

·      Dans chaque classe, nous avons mis à disposition des élèves un « arbre ». Chaque élève a pu venir y accrocher une carte sur laquelle il a rédigé un texte, un dessin, un poème…. Chaque élève a été invité à donner vie à cet arbre en le couvrant de messages de solidarité, de partage, de bonheur.

arbre_noel.jpg

Ces arbres seront exposés au moment de Noël dans les halls d’entrée de l’EPHAD Ker Joseph et du foyer des Glycines de Pipriac qui accueillent des personnes âgées et/ou handicapées. C’est un petit de geste de solidarité à leur égard dans l’esprit de Noël.


Vendredi 18 décembre

Projet Pipriac, une ville pour demain

Les 11 éco-délégués de la commission "Pipriac, une ville pour demain" travaillent avec une animatrice du CPIE de St Just et Mme Bouchard afin de créer une vidéo présentant leurs idées pour imaginer la commune de Pipriac dans 15 ou 20 ans. Cette vidéo sera présentée aux élus.

Projet Pipriac Projet Pipriac Projet Pipriac Projet Pipriac

Pour l'instant, les élèves mènent l'enquête sur le terrain en observant les rues, commerces et services proposés par la commune mais aussi en interviewant les habitants. Ce diagnostic leur servira dans les mois à venir pour imaginer leurs solutions préservant la planète et améliorant la vie des habitants.  Ils ont déjà répertorié plusieurs axes de recherche : la mobilité, l'esthétique du bourg, les loisirs, l'écologie et l'économie... un travail sur le terrain qui va leur permettre de développer de nombreuses compétences !

"Au rap citoyen !"

Le projet se poursuit en lien avec les cours d'EMC.

En novembre, les élèves ont rencontré des bénévoles de deux associations : SOS Méditerranée et le Secours Populaire. L'objectif était de comprendre comment des citoyens deviennent bénévoles et œuvrent ensemble pour un projet solidaire.

auRap3.jpg

Ils ont aussi mené des recherches en EMI (éducation aux médias et à l'information) pour mieux comprendre les enjeux environnementaux et sociétaux du XXIe siècle et trouver ensemble des solutions pour notre futur commun.

Résidence artistique : "De la fabrication de chansons à la sieste musicale" pour les élèves de 4e

Ce projet, soutenu par la Direction départementale des affaires culturelles, s'inscrit dans le PEAC (Parcours d'éducation artistique et culturelle) des élèves et a débuté le 30 novembre dernier, avec 2 artistes de la Cie A la Zim! Muzik.

François  Robin et Sylvain GirO ont proposé aux élèves une sieste musicale : c'est un concert en live, avec de la musique et des chants... les spectateurs sont confortablement installés et allongés !

Atelier musique Atelier musique Atelier musique Atelier musique Atelier musique

Après avoir testé ce concert un peu spécial, les 4e vont devoir créer des ambiances sonores pour proposer des siestes musicales aux autres élèves du collège ! Pour cela, ils ont déjà participé à des ateliers d'écriture de chansons et de captation sonore. C'est l'occasion pour les élèves de s'enregistrer en jouant de leur instrument ou de capter les sons du collège pour en faire de la musique ! Ces ateliers de création se poursuivront en janvier...

Projet Re-création de la cour

Les 12 éco-délégués du collège de la commission "Aménagement de la cour", accompagnés par Mme Bouchard, ont rencontré une étudiante en design de l'école des Beaux-Arts de Rennes afin de réfléchir aux aménagements possibles pour rendre la cour du collège plus agréable à vivre. Ils se sont appuyés sur le sondage réalisé l'année dernière auprès de tous les élèves du collège.

recreation.jpg

Quelques priorités semblent émerger : améliorer l'esthétique de la cour et la végétaliser, prévoir des endroits à l'abri du soleil et de la pluie, imaginer des zones de repos qui permettent davantage de mixité entre filles et garçons et entre les niveaux... 

Ce projet, soutenu financièrement par le Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine, se poursuivra tout au long de l'année.

Nadine Bouchard, professeur documentaliste


Mardi 13 octobre

Les délégués et éco-délégués font leur rentrée 

C'est ce matin, mardi 13 octobre, que les délégués et éco-délégués du collège se sont réunis pour la première fois avec M. Dronval, conseiller principal d'éducation, et Mme Bouchard, professeur documentaliste.

delegues.jpg

Les objectifs de cette matinée étaient d'apprendre à se connaître, de découvrir les multiples facettes des fonctions de délégué et d'éco-délégué et de choisir les axes de travail qui seront mis en place pour cette année scolaire.

Ces élèves très motivés ont donc créé trois groupes de travail pour ce début d'année autour de sujets variés :

- réfléchir et imaginer un ré-aménagement de la cour du collège, en lien avec des étudiants de l'école des Beaux-Arts de Rennes,

- participer au projet "Pipriac, quelle ville pour demain" en partenariat avec des élus et les animateurs du CPIE de St Just,

- mener une réflexion sur l'égalité filles - garçons au sein du collège pour proposer des actions de sensibilisation.

Les trois groupes de travail seront représentés au Conseil de vie collégienne (CVC) qui réunira des adultes et des jeunes.

Merci à eux pour cet engagement citoyen !


Les 5e Green et les 5e Purple créent des "Time capsule" en cours d'anglais

Les time capsule ou capsules temporelles, qui connaissent une certaine popularité aux États-Unis, sont des boîtes hermétiques dans lesquelles des étudiants mais aussi des membres d’associations diverses déposent des objets représentatifs de leur temps. Ces boîtes sont enterrées lors d'une cérémonie officielle et sont destinées à être déterrées 10, 20 parfois 100 ans plus tard. L'objectif de cette démarche est de laisser une trace aux générations futures. Elles sont souvent enterrées lors d'une cérémonie officielle.

Cette tradition populaire a été rendue célèbre en Europe grâce notamment à l'artiste américain Andy Warhol. Pendant 13 ans, il a constitué un trésor de plus de 300 000 pièces, disséminées dans 610 boîtes. Son avant-dernière capsule temporelle, un carton portant le numéro 528, a été ouverte en septembre 2014.

time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule time capsule

Les élèves de 5e ont donc choisi des objets, textes et autres souvenirs pour remplir leur time capsule, adressée à leur propre futur ! Ils ont profité d'une séance au CDI pour décorer et compléter leurs capsules. Certains vont ensuite l'enterrer, d'autres la confier à leurs parents... avec l'inscription à ne pas oublier : "Do not open until ..." (Ne pas ouvrir avant...)! Ils sont nombreux à avoir choisi d'ouvrir à nouveau leur capsule le jour de leurs 18 ans !

Mme Bouchard, professeur documentaliste, Mme Pineau, professeur d'anglais


Un séjour d'intégration réussi pour les 6e du collège !

Commencer l'année par un séjour scolaire, à peine la rentrée passée ? Quelle drôle d'idée ! Et pourtant…

Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e Journée d'intégration 6e

L'entrée au collège est une étape importante dans la scolarité d'un élève. L'équipe pédagogique du collège a donc souhaité proposer aux élèves de 6e un voyage de deux jours avec certains de leurs professeurs, les 10 et 11 septembre 2020. Une manière chaleureuse de partir sur de bonnes bases pour tout le reste de l'année.!

L'objectif de ce séjour était de permettre aux élèves de faire connaissance avec les camarades de classe et les professeurs. Ils ont pu se découvrir dans un environnement différent du collège, et les rencontres et les échanges en ont été facilités. Chaque activité a été pensée pour que tous participent à la future cohésion de leur groupe de classe et du niveau 6e.

Au programme : pêche à pied sur la plage pour découvrir la faune de l'estran, tir à l'arc ou escalade, pincé (création artistique à partir des objets rejetés par l'océan sur la plage : bois flotté, coquillages, morceaux de filets...). Certains élèves ont même pu choisir de dormir dans des couchages atypiques : tipi et tente trappeur.

Les élèves et professeurs sont rentrés ravis de cette escapade collective !

Nadine Bouchard, professeur documentaliste

OFrance.jpgPublié le 13/10/2020

Les 6es du collège Saint-Joseph découvrent l’art du pinsé

OF_oct.jpg

Pendant deux jours, 90 élèves de 6e du collège Saint-Joseph sont allés à Plounéour Trez (Finistère), près de Brignogan-Plage, pour faciliter leur intégration. « Ils ont découvert l’art du pinsé. En voyant les sourires et les témoignages des élèves, au retour, c’est une expérience très positive », explique Jean-François Houée, directeur. Les élèves et l’encadrement ont été accueillis à La maison de la baie, Rêves de mer. Les animateurs avaient préparé quelques caisses avec des objets recueillis sur la plage : coquillages, goémon, bois flotté, ficelle, plastiques,…

Le mot pinsé vient du breton, peñse, qui signifie naufrage. C’est une pratique artistique basée sur la création d’une œuvre d’art en utilisant les objets rejetés sur la plage, par les vagues. Un artiste pinséyeur, Jean-Jacques Petton, précurseur de l’art du pinsé déclare que « le pinsé, c’est la mémoire de la mer et de ce qu’en font les hommes. Loin d’être un déchet mort, il peut être porteur de vie et catalyseur de création ».

Au retour, une exposition a été réalisée avec les œuvres des élèves. « J’ai réalisé un tableau avec des objets que j’avais sous la main. Les produits trouvés sur la plage sont naturels. Certains le sont moins : plastiques, boîtes,… J’ai beaucoup aimé la relation avec les autres élèves et les professeurs », souligne Maëva. Thomas poursuit : « J’ai apprécié la création d’un tableau avec les produits récupérés sur la plage. Mais j’ai préféré les temps de sport. Nous avons appris à nous connaître. »